Lancement de l'appel à propositions pour le financement de grands projets d'investissement dans le domaine de la formation

Afrique du Sud, 17 janvier 2019

SE le Ministre de l’Emploi et la Formation professionnelle, Mr. Issa Tchiroma Bakary en présence du représentant de SE l’Ambassadeur de la République fédérale allemande, Mr. Hauke Brankamp, de la représentante de l’Agence de Développement de l’Union Africaine / Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (AUDA/NEPAD), Mme Fati N’Zi-Hassane et du représentant de la Banque allemande de développement KfW, Dr. Robert Mba, a annoncé le lancement d’un appel à propositions permettant le financement de grands projets d’investissement dans le cadre de la formation professionnelle et le développement des compétences, projets soumis par les institutions / autorités de formation camerounaises, en partenariat avec le secteur privé. Il s’agit du guichet 1 du Mécanisme de nancement de l’Initiative Compétences pour l’Afrique (SIFA – Skills Initiative for Africa). Les projets sélectionnés dans ce guichet de financement recevront une subvention pouvant aller jusqu’à 3 millions d’euros. Les soumissionnaires gagnants devront apporter une contrepartie de 10% du coût total du projet.

L’Initiative Compétences pour l’Afrique (Skills Initiative for Africa – SIFA)

L’Initiative Compétences pour l’Afrique est une initiative de la Commission de l’Union Africaine (CUA) soutenue par le gouvernement allemand en vue de renforcer les perspectives d’emploi des jeunes, des femmes et des personnes vulnérables en Afrique. La SIFA contribue à la réalisation de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine qui appelle à un changement de paradigme pour transformer le système d’éducation et de formation en un système capable de répondre aux besoins en connaissances, compétences, aptitudes, recherches, innovation et créativité propices à un avenir prospère. Pour libérer le potentiel de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP), l’Union africaine a développé une « Stratégie continentale pour l’EFTP » qui fournit un cadre global pour le développement des compétences et l’emploi des jeunes.

Le Mécanisme de financement pour le développement des compétences a été établi dans le cadre de la SIFA. Le mécanisme de financement SIFA est actuellement mis en œuvre l’AUDA/NEPAD, sur financement de l’Allemagne à travers la KfW. Le mécanisme de financement SIFA est conçu pour répondre de manière cohérente aux défis communs du développement des compétences, en développant et/ou en diffusant les meilleures pratiques locales et en soutenant des approches innovantes et durables, favorisant ainsi l’emploi et l’esprit d’entreprise des jeunes, des femmes et des groupes vulnérables. Actuellement, les pays participants au Mécanisme de financement SIFA sont l’Afrique du Sud, le Cameroun, l’Ethiopie, le Kenya, le Nigéria, le Togo et la Tunisie.

La situation de la formation professionnelle et de l’apprentissage au Cameroun

La formation professionnelle au Cameroun est bien développée, avec des institutions de formation professionnelle et technique qui opèrent sous l’égide de différents ministères et organisations. Trois Ministères sont actuellement en charge du secteur de la formation professionnelle au Cameroun : le Ministère des Enseignements secondaires, le Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle et le Ministère de l’Enseignement supérieur. D’autres Ministères (comme celui de l’Agriculture, de la Jeunesse et de l’Education physique ou de la Culture) disposent également d’écoles de formation professionnelle et de centres de formation.

L’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) au Cameroun sont bien développés, avec de nombreuses institutions publiques et privées de formation. Le secteur EFTP se réparti en trois typesd’établissements :

  • Les établissements publics d’EFTP ;
  • Les établissements privés laïques d’EFTP ;
  • Les établissements privés confessionnels ou religieux d’EFTP.

Bien que la formation professionnelle pourrait constituer une véritable opportunité d’amélioration des compétences des jeunes, ce secteur fait face à de sérieux dé s dus à l’inadéquation entre les formations proposées et les besoins du marché de l’emploi, le manque d’infrastructures d’enseignement, d’équipements et de matériels de formation, le manque d’enseignants qualifiés et l’incapacité du marché de l’emploi à résorber les jeunes diplômés. De surcroît, la faible économie du pays, caractérisée par l’importation massive de biens, ne favorise pas l’émergence des industries et entreprises locales. Ainsi, les opportunités d’emploi pour les jeunes diplômés des formations professionnelles sont réduites et le taux de chômage des diplômés d’EFTP est élevé. Le Mécanisme de financement SIFA est conçu pour répondre aux défis concernant la qualité de l’offre en EFTP et le chômage des jeunes.

Les guichets de financement

Le Mécanisme de financement SIFA est mis en œuvre à travers trois catégories de financement :

GUICHET I

Projets d’investissement de grande envergure de développement des compétences proposés par des structures de formations locales en partenariat avec le secteur privé.

GUICHET II

Projets d’investissement de développement des compétences proposés par une structure locale de formation de développement des compétences en collaboration avec une entreprise internationale du secteur privé.

GUICHET III

Projets pilotes innovants de promotion des compétences proposés par des structures locales de formation en partenariat avec des entreprises publiques ou privées.

GUICHET I

Suite à la cérémonie d’ouverture, les participants à l’ateliers de lancement de la catégorie 1 ont reçu desinformations détaillées pratiques sur le processus de soumission, les critères d’éligibilité et les modalités pour soumissionner une note conceptuelle de projet.

GUICHET II

Le nom du projet camerounais présélectionné pour le guichet 2 de financement, qui avait été lancé en 2017, a été annoncé lors de la cérémonie.. Il s’agit du projet «Centre d’excellence en énergies renouvelables », proposé par l’Université de Yaoundé I, en partenariat avec la société Lucas-Nülle GmbH, fabricant de matériel de formation basé en Allemagne. L’objectif du projet est de créer un centre de formation moderne dans le domaine des énergies renouvelables à l’Université de Yaoundé 1. Deux types de formation seront proposés aux étudiants : une formation longue durée menant à une Licence Professionnelle, et une formation courte durée destinée aux étudiants, ainsi qu’aux employés d’entreprises et administrations en vue de renforcer leurs compétences dans le domaine de l’énergie. Au total, le Centre d’excellence formera 1 000 apprenants par an pendant quatre ans, dont 30% seront issus de la sous-région Yaoundé 1, 30% seront des femmes et des apprenants issus des couches défavorisées. L’accord de la subvention dépendra cependant du succès de la mission de vérification diligente et de la signature d’un accord de mise en œuvre entre AUDA/NEPAD et Lucas-Nülle GmbH comme partenaire principal et l’Université de Yaoundé 1 comme partenaire local.

GUICHET III

L’appel à propositions pour des projets relevant de la catégorie 3 de financement sera annoncé à une date ultérieure.

Pour plus d’informations sur le Mécanisme de financement SIFA, rendez-vous sur le site.

 

 

Télécharger le dossier de Presse

www.Skillsinitiative-for-Africa.org
www.SkillsAfrica.org

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

 

NEPAD
Mwanja Ng'anjo | Tel : +27 11 256 3582 | Email : Mwanjan@nepad.org

35°Nord – Agence de relations presse  
Nicolas Teisserenc  | Tel : +33 6 18 09 66 90 | Email : nt@35nord.com

 

Contact Presse

Informations